Saga: Une affaire formidable (Episode 2)

fiction Jun 10, 2017

 Episode 2: Titane, vous avez-dit Titane?

Ce nouveau contrat dans l’aéronautique avec ce consortium franco-italien offrait à PREMEC des perspectives de développement à long-terme, qui doublerait de taille dans 5 ans. Albert Wyler fut saisis d’un léger vertige. Il reprit rapidement ses esprits et convoqua dans l’après-midi son comité de direction pour préparer les prochaines étapes.

 “Chers amis, pour faire face à cette commande historique, nous allons devoir organiser nos capacités de production et hisser la cadence du REX70 à 7 shipsets par mois d’ici 2020. Jamais notre entreprise aura connu une telle croissance. J’ai confirmé ce matin à Flavio Olivetti, responsable achat chez Pullman Aero, notre engagement sur cette affaire”. Puis, s’adressant à son responsable de production à sa droite:

 “Olivier: où est-ce que nous en sommes sur le plan d’installation de nos nouvelles machines ?”

 Olivier Glücksmann paraissait un peu gêné par la question, regarda ses deux autres collègues respectivement responsable des achats et directeur financier de PREMEC puis finalement pris la parole.

 “Albert, je vais être franc avec vous. Sur les pièces Aluminium, nous serons prêt à l’heure… mais sur le Titane c’est plus compliqué que prévu. Quand je vous ai donné mon avis positif sur la faisabilité du projet, nous n’avions pas encore eu la confirmation de notre fournisseur de machine outil. Mon responsable des achats m’a informé ce matin que nous avions un problème de disponibilité. Paul, pourrais-tu éclaircir la situation?” 

 “Olivier, Mr le Président…J’ai tout de suite rappelé le fournisseur ce matin en prévision de notre réunion. Mais il y a un problème inattendu: leur banquier leur refuse de nouvelles avances de crédit, ils ne peuvent plus financer de nouveaux en-cours. Il sera impossible de trouver un remplaçant dans un intervalle de temps aussi court, à moins de payer le prix fort, c’est une machine très spéciale.

 “En effet, c’est exact renchérit Francois Lemoix, directeur financier de PREMEC. Ce fournisseur a subit l’éclatement de la bulle. Beaucoup de leurs clients ont massivement investi dernièrement dans leurs capacités de production et certains ont commencé à avoir des difficultés pour payer à temps leurs créances. Si la banque leur refuse l’escompte, ils sont bloqués à court terme. Heureusement chez PREMEC nous n’avons pas ce genre d’ennui car nous avons une très bonne capacité d’autofinancement.

 Albert Wyler proposa de faire une pause et de se réunir à nouveau le lendemain pour discuter des alternatives possibles...

 

Note au lecteur: vous pouvez recevoir l'intégralité des 10 premiers épisodes de cette saga en vous abonnant gratuitement. Cliquez ici pour vous abonner.

 

 

Restez informés

Rejoignez ma liste de distribution pour recevoir les prochaines publications de mon blog.

Pas d'inquiétude, vos informations resteront confidentielles.

Je m'abonne
Close

50% Terminé

2 étape

Confirmez votre inscription au Club SILVER (accès gratuit).