Saga: Une affaire formidable (Episode 3)

fiction Jun 17, 2017

Episode 3: Un acheteur n’est jamais à court d’arguments

Lors de la réunion de la veille, Albert Wyler était apparu contrarié par l’explication du directeur des achats sur cette défaillance fournisseur si soudaine et par les explications a posteriori de son directeur financier. Il ne voulait pas demander à son banquier des facilités de crédit pour payer une machine à prix d’or. Il confronta son comité de direction le lendemain matin.

-       “François, je me souviendrai de votre affirmation sur l’autofinancement de PREMEC lors de notre prochaine revue de performance, il est peut-être temps que nos augmentions nos marges si nous voulons convaincre de nouveaux investisseurs à nous suivre dans cette nouvelle aventure… Car nous aurions bien besoin d’argent frais si je comprends bien.

-       “Le sol se dérobe sous nos pieds au premier vent contraire…” Albert Wyler fit une courte pause et reprit avec une pointe d’ironie. “Heureusement que les avions décollent face au vent…”

L’assemblée visiblement sous tension, ne put retenir quelques éclats de rire, coutumière des retournements d’humeur de leur patron.

Résolu de ne pas rester sur une mauvaise impression, le responsable des achats Paul Rocheteau prit la parole et jeta un pavé dans la mare, non sans un certain courage.

-       “Monsieur le Président, l’option perdue sur la machine-outil ne concerne que la partie usinage de la pièce en titane que nous devons livrer pour le REX70. Nous pourrions sous-traiter cette étape de production auprès d’un fournisseur certifié aux normes aéronautiques. Après tout, si comme le rappelait fort justement hier François, le marché dispose de capacités excédentaires, il ne devrait pas être difficile de trouver un partenaire pour un bon prix…”


Olivier, le directeur de production et supérieur hiérarchique de Paul sentit qu’il devait prendre position. Mais Albert Wyler lui coupa la parole, ragaillardi.

-       “Excellente remarque Paul, vous permettez que je vous appelle Paul ? Vous avez carte blanche pour aller contacter les fournisseurs de la région !

-       “Olivier : assurez-vous de coordonner vos équipes et de re-planifier notre plan de charge, nous allons montrer aux italiens de quoi nous sommes capables à Betschdorf !”


-       “François : assurez-vous que les candidats soient en bonne santé financière. Je ne veux pas qu’on nous lâche une deuxième fois pour un problème de financement.

Tous les membres du comité de direction sortirent un peu sonnés de la réunion. C’était la première fois que l’entreprise décidait de sous-traiter des pièces stratégiques… mais jusqu’où cela irait-il ? 


 

Note au lecteur: vous pouvez recevoir l'intégralité des 10 premiers épisodes de cette saga en vous abonnant gratuitement. Cliquez ici pour vous abonner.

Restez informés

Rejoignez ma liste de distribution pour recevoir les prochaines publications de mon blog.

Pas d'inquiétude, vos informations resteront confidentielles.

Je m'abonne
Close

50% Terminé

2 étape

Confirmez votre inscription au Club SILVER (accès gratuit).